est-ce que le chat a froid en hiver

Est-ce que mon chat a froid en hiver ?

Lorsque l’hiver s’installe, une question se pose souvent : est-ce que mon chat a froid ? C’est vrai que, alors que nous nous armons de gros pulls, grosses chaussettes et plaid douillet, il est bien légitime de se demander si nos chats ont froid eux aussi…? Comment vivent-ils l’hiver ? Comment savoir s’ils ont froid, comment les aider ? Quels risques encourent le chat s’il a trop froid ? C’est ce que nous allons voir ici.

Comment le chat résiste au froid ?

Les chats sont des animaux à sang chaud. Homéothermes, comme nous humains, ils doivent maintenir leur température interne pour que leurs organes fonctionnent bien. Cela implique que quand la température extérieure est très élevée ou très basse, le corps doit mettre en place des mécanismes pour maintenir sa chaleur corporelle.

Comment le chat régule sa température ?

Un chat ne transpire pas beaucoup, et peut haleter pour réguler sa température lorsqu’il fait trop chaud. Toutefois il est plus rare d’observer un chat haleter contrairement à un chien. En effet, les chats tiennent bien mieux les fortes chaleurs. On verra plus souvent un chat haleter après un effort trop intense, ou s’il est en stress. Mais alors quand un chat a froid, comment fait-il pour réguler sa température ?

Quelle est la température normale d’un chat ?

La température corporelle du chat est comprise entre 38° et 39°. De ce fait les chats sont plus résistants que nous.

Le pelage du chat, un allier de taille !

Le pelage du chat est constitué d’un poil et d’un sous poil. Non seulement cela va éviter les déperditions de chaleur, mais aussi le protéger de l’eau. En effet c’est comme si son pelage était un petit imperméable ! La pluie ou la neige peut tomber, ça n’atteindra pas directement sa peau.

le pelage du chat est une barrière contre l'humidité et le froid
son poil et sous poil empêchent l’eau ou la neige de toucher directement sa peau

Bien sûr si le chat reste immobile sous une pluie battante ou s’il tombe dans l’eau, son imper ne lui servira pas beaucoup… Mais en dehors de ces situations, son pelage est un véritable allier pour se protéger du froid.

Les périodes de mues

Le chat s’associe à la fashion week pour muer, et changer son pelage de saison printemps-été pour celui de l’automne-hiver ! Généralement le chat aura un pelage plus dense en hiver, justement pour lui permettre de traverser cette saison le plus confortablement possible.

le pelage d'hiver du chat est souvent plus dense

La transformation est souvent plus flagrante sur les chats qui vont courir dehors. On peut même avoir l’impression qu’ils sont plus gros, alors qu’en réalité ce n’est que leur pelage qui les transforme en boule de poil, littéralement parlant !

Un brossage régulier aidera à votre chat à se débarrasser des ses poils morts plus rapidement (sans couvrir vos vêtements et votre canapé de poils !).

Est-ce que les chats nus sont plus fragiles ?

En effet, compte tenu de leur « absence » de poils, les chats nus, comme le sphynx par exemple, sont plus frileux. C’est aussi pourquoi leur alimentation est plus riche, car ils grillent plus de calories pour maintenir leur température corporelle. On peut aussi souvent constater que les sphynx sont des chats très dynamiques et qui cherchent le contact.

les chats dits nus sont plus frileux
race de chat nu : le sphynx

Les norvégiens ou sibériens, eux, ont un pelage et une corpulence faite pour les grands froids !

Prenez une mappemonde :

  • En haut, on trouve la Norvège, la Sibérie : soit des grands chats, avec un pelage mi-long, résistants au froid. Pensez aux chats tirant le charriot de la déesse Freyja ! Leur sous poil est épais.
  • Puis on descend et on trouve en Angleterre le British Shorthair, au pelage très dense, résistant au froid que lui impose son pays (Idem pour le bleu russe d’ailleurs).
  • Continuons de descendre un peu. Nous voilà dans le Maine aux USA, avec le maine coon qui serait un croisement entre des chats de ferme et les chats importés par les Vikings (plausiblement des Norvégiens). Là encore on a un chat de forte carrure, avec un poil mi-long et un bon sous poil, résistant au froid.
  • Plus on descend sur le planisphère, plus le chat se déleste : l’européen, le bengal…!

Oui certes le Turc de van et le sacré de Birmanie par exemple arrivent sous la ligne de l’européen, et ils ont les poils mi-longs… Mais ils ont la particularité d’avoir très peu de sous poils !

Si un chat a froid, fait-il plus d’exercices pour se réchauffer ?

De manière générale, un chat ne s’agite pas pour rien. Certes il a son « quart d’heure de folie », comme on l’observe dans nos intérieurs. Mais globalement, le chat, qui est un coureur rapide mais pas endurant, gardera son énergie pour les moments où il en aura vraiment besoin… Comme chasser une proie pour se nourrir !

Ainsi on constatera souvent qu’un chat reste davantage au repos en été, lorsqu’il fait très chaud, et qu’il peut être plus actif en hiver. L’activité va le réchauffer, indéniablement, car ses muscles vont travailler. Mais un chat qui a froid, qui vit dehors, ne va pas non plus passer sa journée à courir partout.

Les chats ont-il la chair de poule ?

Comme pour nous, lorsque le froid s’installe dans le corps, le chat va greloter, frissonner pour déclencher des contractions musculaires. C’est le principe de la chair de poule :

Les thermorécepteurs sur la peau vont envoyer un signal au cerveau, qui va envoyer à son tour des messages au système nerveux sympathique, qui va ordonner aux muscles sous la peau de se hérisser. Ce sont les muscles « horripilateurs ». En se hérissant, les poils créent une sorte de couche d’air isolant, qui va surtout aider à éviter la déperdition de chaleur.

Est-ce que le chat mange plus en hiver ?

Il arrive en effet qu’un chat mange davantage en hiver, encore une fois s’il va dehors. Eh oui, il va forcément dépenser plus de calories.

crédit photo : Pierre Thomas, Chatbeauté.net

Pour autant, si votre chat ne sort jamais et que votre intérieur n’est pas le pôle Nord, il est inutile de le nourrir plus.

Comment savoir si un chat a froid ?

Les chats sont réputés pour souffrir en silence, alors comment savoir quand notre chat a froid ? Et quand s’alarmer ?

Déjà, on peut subodorer que le chat a froid, si ses oreilles, sa queue ou ses coussinets sont froids. En effet l’afflux sanguin diminue aux extrémités. Mais sentir du froid ne veut pas dire que le chat est transit de froid non plus. A vrai dire on ne sait pas exactement à partir de quand le chat a vraiment froid (froid-froid !).

Si votre chat se met à grelotter, cela est aussi un signe qu’il a froid. La vitesse de son rythme cardiaque est aussi une indication à prendre en considération, comme on va le voir juste après.

Quels sont les risques du froid pour mon chat ?

Le problème c’est une immobilité prolongée dans les extrêmes… Ce peut être fatale. Donc pensez équilibre ! Pas d’extrêmes = pas de risque. Ce qui veut dire que si votre chat va dehors, n’oubliez pas de le faire rentrer, et de bien le chercher s’il ne rentre pas de lui-même.

Les engelures

Le froid peut causer des engelures, plus ou moins importantes, généralement sur les extrémités. Donc quand votre chat rentre à la maison, vous pouvez le sécher avec une serviette, et observer, tâter ses coussinets, ses oreilles, le bout de sa queue.

Il existe des lotions à base d’aloe vera qui sont très bien pour nourrir ses coussinets, ou toute autre partie de la peau de votre animal.

J’en profite pour dire que la marque Mon Animal Adoré est française, et les produits sont élaborés par une vétérinaire phytothérapeute que j’adore !

Par contre attention, il ne faut pas mettre sur une engelure de compresses ou bouillotte trop chaudes car ça aggraverait la brûlure de froid. Il faut le réchauffer doucement avec des tissus ou eau tièdes, et consulter rapidement votre vétérinaire.

Le froid réveille des douleurs

Le froid peut réveiller certaines douleurs musculaires et articulaires chez le chat (comme chez les humains). Si votre chat souffre d’arthrose par exemple, il faudra être d’autant plus attentif. Un soutien tel que le M. Dolor, de Mon animal Adoré, sera tout indiqué pour aider votre chat.

Attention chaton, vieux chat et chat malade

Comme pour tout individu vivant sur Terre, certains chats sont plus résistants que d’autres au froid. Il y a là une histoire de constitution, d’ossature, de masse musculaire et graisseuse, et comme nous l’avons vu précédemment, la race du chat et son pelage peuvent aussi avoir une influence.

Il faut toutefois être plus vigilant envers les chatons, les vieux chats, et les chats malades qui sont souvent plus fragiles. Leur système immunitaire n’est pas toujours au top de ses capacités… Un chat atteint de la FIV sera plus exposé à des complications.

Hypothermie

On parle d’hypothermie si la température du chat descend sous 37° :

  • entre 34° et 37° : hypothermie modérée. Le chat grelotte, frissonne. Son rythme cardiaque est plus fort. Ses extrémités sont douloureuses
  • entre 30° et 34° : attention ! Il est prostré, son pelage est froid, ses muqueuses palissent. Sa respiration est irrégulière, son rythme cardiaque lent.
  • Sous 30° : c’est une hypothermie sévère. Son rythme cardiaque est encore plus lent, ce qui mène au coma ou directement à l’arrêt cardiaque.

Donc si votre chat reste prostré, apathique, et ne semble pas ressentir la douleur d’une engelure par exemple, si sa température descend, alors il faut très rapidement consulter votre vétérinaire.

une exposition trop longue dans le froid peut entrainer une hypothermie pour le chat
une immobilisation prolongée dans de basses températures peuvent être très dangereuse

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Comment aider son chat face aux chaleurs de l’été ?
Comment savoir si mon chat est malade ?
Quelles sont les plantes toxiques pour le chat ?
Le chocolat est-il dangereux pour les chats ?

Marion Ruffié

Comportementaliste spécialiste du chat, je suis aussi auteure de plusieurs livres et consultante pour les médias (presse et télévision). Fondatrice de absolumentchats.com j'adore partager mes conseils et astuces pour rendre la vie plus douce avec son félin, mieux le comprendre, et ainsi tisser une relation merveilleuse avec son chat !

Le spirulysat : renforcer le système immunitaire de votre chat

Des griffoirs qui font du bien

Pour partir de la bonne patte
Découvrez tous les secrets bien gardés des chats que je partage dans mon guide.