comment proteger son chat contre les tiques et les puces

Oyé oyé, le printemps est de retour ! C’est chouette, il fait beau, les températures se font de plus en plus douces… Oui mais voilà, les tiques et les puces aussi aiment cette saison, et elles sont bien décidées à reprendre du poil de la bête !… Mauvais jeu de mot ? Peut-être, car croyez-moi, les parasites, ça peut vite faire des dégâts si ce n’est pas traité correctement… Alors ni une ni deux, il faut vite protéger son chat contre les puces et les tiques !

Est-ce que c’est grave les tiques et les puces ?

A l’inverse des puces qui sont des insectes, les tiques sont des acariens. Toutes deux se nourrissent du sang de leur hôte. A ce titre, elles peuvent être source de problème de santé, pour l’animal comme pour l’humain ! Ce que l’on appelle notamment zoonoses sont des maladies et infections qui se transmettent des animaux vertébrés aux humains.

La tique s’accroche à son hôte grâce à ses huit petites pattes (telle une araignée… les tiques étant un ordre d’arachnides acariens) et va planter son rostre dans la peau afin de pomper le sang pour se nourrir…

Les tiques doivent absolument être éradiquées. Elles peuvent être responsables de plusieurs maladies, autant chez l’humain que chez le chat !

La maladie de Lyme est l’exemple le plus connu. Sans entrer dans les détails de cette maladie (qui peut se décaler plusieurs mois, voire années après la piqure !) cela peut se manifester par de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs articulaires, musculaires. Cela peut aussi causer des troubles du système nerveux et cardiaque et une paralysie de certains membres. 

Ces symptômes (et conséquences) sont les mêmes chez l’humain comme chez le chat. Toutefois il est souvent plus difficile de le détecter chez son chat, celui-ci ayant tendance à souffrir en silence…

C’est pourquoi il est primordial de protéger son chat des tiques.

Comment protéger son chat contre les tiques et les puces ?

Mieux vaut prévenir que guérir, vous connaissez le dicton ? Eh bien là c’est pareil ! Il existe aujourd’hui de nombreux produits pour éviter que votre chat ne soit pas la proie des tiques et des puces :


– les pipettes : à mettre dans le cou/ nuque, entre les omoplates, afin que le chat ne puisse pas se lécher !

où mettre produit anti puce sur son chat

– les spray : à vaporiser à rebrousse poil pour que le produit rentre bien dans la peau.

– les comprimés : petits et redoutables, vous pourrez vous procurer les cachets chez le vétérinaire uniquement.

L’avantage des pipettes et des spray c’est qu’on peut en trouver des bio, des naturels, et c’est donc beaucoup plus doux ! Les pipettes sont aussi assez faciles à utiliser, surtout si votre chat est un dur à cuire ! L’inconvénient c’est qu’il faut faire attention à bien se laver les mains après avoir caressé le chat. Il faut se retenir de lui faire des bisous (et ce n’est pas toujours évident quand on a des enfants). Et c’est pas top non plus dans le lit si, comme chez moi, votre chat vient dormir avec vous !

L’autre hic c’est que le naturel, c’est top en prévention, mais en cas de crise c’est moins efficace pour éradiquer ces petites bestioles. Donc on n’hésite pas deux secondes et on file chez le vétérinaire qui prescrira le médicament adéquate !

L’avantage des comprimés, c’est que votre chat ne risque pas de lécher le produit. Ni vous de vous en mettre sur les mains en le caressant ! Et si vous avez des enfants à la maison, il ne risquera pas d’en ingérer non plus en chatouillant le chat et se mettant les doigts dans la bouche. L’inconvénient, c’est qu’il faut réussir à faire avaler le comprimé à votre chat, que ce soit dans sa nourriture (car certains le sentent tout de suite) ou directement dans sa bouche. Auquel cas je vous conseille vivement le lance-pilule !!

Ceci étant les nouveaux comprimés que l’on trouve chez les vétérinaires sont plutôt petits et faciles à administrer, avec des arômes que les chats apprécient !

Combien de fois faut-il donner du produit anti tique et anti puce à son chat ?

Tous ces produits ont une efficacité de un mois environs. Donc si votre chat vadrouille toute l’année dehors, il vaut mieux le traiter tous les mois. Eh oui même en automne et hiver, car si les températures sont douces votre chat ne sera pas à l’abri ! (Si l’hiver est très froid, optez pour une application ou un comprimé tous les deux mois).

Pour les chats d’intérieur, je recommande de traiter votre chat au moins deux fois par an, comme le vermifuge. N’oubliez pas que vous pouvez très bien ramener vous-même des parasites de l’extérieur en vous baladant en forêt ou dans les transports en commun…! Et si votre chat part avec vous en vacances, renouvelez l’opération !!

En cas d’infestation de parasites, n’attendez pas : allez chez le vétérinaire !! Autant je suis fan des produits naturels et doux, autant quand il y a une grosse infestation il vaut mieux sortir l’artillerie ! Et votre vétérinaire sera en mesure de vous aider à mener bataille 🙂

Comment retirer une tique sur son chat ?

Tout d’abord, je vous recommande de passer votre chat en revue (à coup de séance de câlins 😉 ) à chacun de ses retours à la maison. De la sorte vous sentirez rapidement s’il a une ou plusieurs tiques sur lui. Etre attentif permet souvent d’éviter les soucis.

Et si vous en trouvez une, comment faire ?
Le plus simple et le plus efficace c’est de se munir d’une pince à tique (ou tire-tique). C’est réellement un outil indispensable quand on a un chat qui vadrouille dehors !

Il suffit de passer la tique entre les deux tiges de la pince, de tourner la pince et de tirer d’un coup vers le haut.

Attention !!! A ne surtout pas faire :

– NE METTEZ PAS D’ALCOOL OU D’ÉTHER SUR LA TIQUE. De nombreuses idées reçues trainent sur le net entre autre celle qui dit en gros que l’éther va endormir la tique. Or c’est tout l’effet inverse qui se produit : la tique est stressée, et en réponse, va « plonger » davantage dans la peau…

– NE TENTEZ PAS DE L’ENLEVER AVEC LES DOIGTS. De la même manière qu’avec l’alcool, vu que vous allez galérer (si si !) ça va stresser la tique et aggraver la situation.

– NE PRENEZ PAS DE PINCE À ÉPILER ! Vous risqueriez d’écraser la tique et du coup d’en laisser un morceau à l’intérieur de votre chat… uncool !!