Le chat dans la nature… c’est quoi ça ?

Dans cet article je voulais aborder plusieurs points autour du fameux : oui mais le chat dans la nature… il fait pas ci ou il fait pas ça ! On va voir donc dans un premier temps l’objectif de la nature, versus notre objectif à nous, quand on vit avec un animal. Puis on abordera aussi l’alimentation, les croquettes sans céréales, c’est quoi les glucides etc. Une manière de retourner un peu nos idées conditionnées pour regarder les choses autrement. Alors attention ce n’est pas un article destiné à vous dire que les croquettes c’est mal ou c’est bien ! Non. C’est juste pour expliquer factuellement quelques points et partager avec vous mes pensées sur ce « chat dans la nature » !

L’objectif de la Nature VS notre objectif d’humain

En tant qu’humain on idéalise beaucoup la Nature. On voit Dame Nature dans sa jolie robe, déambulant au coeur de la forêt… faire des câlins aux arbres (ce que j’aime aussi par ailleurs !). Et c’est chouette cette reconnexion à la nature !

La face obscure de dame nature

Oui mais voilà… Si on a tendance à ne voir que le côté lumineux (quand ça nous arrange), on oublie aussi l’autre pendant de Dame Nature. Son objectif premier. Qui est de perpétuer un cycle. Un cycle de vie, de mort… le pourrissement, la renaissance…

Eh oui, la Nature ne fait rien pour empêcher les arbres de perdre leurs feuilles, ni pour empêcher un animal de mourir (qu’il soit dévoré de l’intérieur par les vers ou par un prédateur, ou encore mort de froid car paralysé après une mauvaise chute). C’est aussi ça, la nature. Elle peut être dure, impitoyable.

L’objectif de la nature quant aux chats…

L’objectif de la Nature n’est pas que le chat ait une bonne haleine, qu’il ait un beau pelage, qu’il vive longtemps en bonne santé. La Nature a bien d’autres choses à penser ! Ce qui compte pour elle c’est que le chat vive suffisamment longtemps pour se reproduite. Et ainsi perpétuer le cycle de la vie.

l'objectif de la nature n'est pas le même que le notre !

Notre objectif quant à nos vies avec les chats…

Quand on vit avec un chat, notre objectif est bien différent ! Non seulement on souhaite qu’il vive le plus longtemps possible, mais aussi qu’il soit donc en bonne santé, qu’il soit doux, qu’il sente bon, et qu’il ne soit pas bourré de parasites !

C’est sensiblement différent de l’objectif de la Nature…

L’espérance de vie d’un chat dans la nature VS dans nos maisons

On peut difficilement faire l’impasse sur le sujet de l’espérance de vie du chat. Si le record du monde est de 32 ans pour un chat de maison, il n’est pas rare aujourd’hui qu’un chat vive jusqu’à 20 ans ! En tout cas au moins 10 ans, c’est très fréquent.

Dans la nature c’est très différent. L’espérance de vie d’un chat, vraiment dans la nature (pas celui qui est nourrit par des âmes charitables sur un site de nourrissage) sera de 3 ou 4 ans. 5 ans au max…

Les causes d’une espérance de vie réduite chez le chat « dans la nature »

Dans la Nature, un chat doit se débrouiller seul pour sa survie. Il ne dépend de personne, ni d’une « tribu » ou d’une meute.

Maladies et infections

Si le chat attrape un virus ou des parasites, il ne va pas aller à la pharmacie pour se traiter. Pour se purger il va manger de l’herbe, ok, mais ça ne fait pas tout hélas… Si le chat se bagarre avec un congénère ou avec un prédateur et qu’il est blessé, il ne pourra panser ses plaies… Les blessures peuvent alors s’infecter et entrainer des dégâts.

chaton errant au nez abimé
Les chats ne cherchent pas à se tuer entre eux

Les chats entre eux évitent au maximum de se bagarrer au point d’entrainer des blessures lourdes. Ils émettent divers signaux pour éviter d’aller trop loin, et éviter de s’abîmer inutilement. Les chats entre eux ne cherchent donc pas à se tuer. Mais parfois les blessures arrivent…

Lorsque les chats vivent avec nous, il est facile pour nous de voir une plaie et de la soigner à temps. Ce n’est pas le cas dans la Nature

Malnutrition

Une autre raison d’une espérance de vie réduite chez le chat est la malnutrition. Si le chat est un bon chasseur, il rate aussi fréquemment ses cibles… Et il ne mange pas autant de proies qu’il le devrait pour combler tous ses besoins nutritionnels.

Saviez-vous que pour couvrir tous ses besoins nutritionnels un chat devrait manger l’équivalent de 25 souris par jour ?! Autant dire que cela n’arrive pas… Et même si le chat mange aussi des lézards, des insectes, imaginez un peu le nombre de papillons qu’il faudrait pour lui apporter l’équivalent d’une souris !

Donc généralement un chat dans la nature va avoir plein de carences alimentaires…

Le chat dans la nature ne mange pas de céréales !

Voilà un autre point qui revient très souvent ! Et d’ailleurs moi aussi jadis je disais ça ; j’avais appris ça à l’école et je le répétais gaillardement… J’aimerais tellement pourvoir déchirer la page de mon premier livre Mon chat & moi dans lequel je le dis d’ailleurs… Mais bon, c’est la vie, on apprend, on se remet en question… et finalement c’est chouette aussi ! Bref !

Donc maintenant que je suis formée en nutrition féline (et que tout cela me semble si évident) laissez-moi partager avec vous quelques infos autour des céréales dans les croquettes.

C’est quoi les glucides dans les croquettes ?

Pour commencer, il faut savoir qu’il n’y a pas de sucres rapides dans les croquettes. Les glucides présents dans les croquettes sont les fibres et l’amidon.

L’amidon qui est indispensable pour tenir une croquette. Dans les croquettes classiques (et décriées) l’amidon est apporté par le blé, le maïs, le riz. Mais dans les croquettes sans céréales, l’amidon est apporté par les patates douces, les pois, les fèves…

Autrement dit, si le chat ne mange pas un bol de riz dans la nature, il ne mange pas non plus un bol de patates douces (crues qui plus est) ou de lentilles.

Donc les croquettes, qu’elles soient avec ou sans céréales, c’est la même chose : elles ont des glucides, elles ont des fibres et de l’amidon.

Le rôle des glucides

Les glucides vont avoir un intérêt nutritionnel comme source d’énergie, et aussi pour maintenir une bonne santé digestive, aider au transit, apporter du lest/ la sensation de satiété.

Zoom sur l’amidon dans les croquettes

Il faut savoir que la plupart des chats digèrent bien l’amidon, pour peu qu’il soit bien cuit évidemment. Comme pour nous en fait. Eh oui, essayez de manger une pomme de terre crue… ça ne va pas vous réussir ! Les chats digèrent bien l’amidon car ils ont été habitués (depuis le temps !) à en consommer en mangeant nos restes notamment.

De ce fait, comme pour nous, ils fabriquent l’amylase, l’enzyme qui permet la digestion de l’amidon.

Par contre si un chat (ou un humain) ne mange jamais de céréales ou d’amidon, alors il ne fabriquera pas cette enzyme, et donc on ne digèrera pas l’amidon.

Le principe de la cétose chez le chat

Dans la nature, un chat est capable de fabriquer son propre glucose. Oui, c’est un fait ! C’est le principe de la cétose. Comme pour nous. Si on n’apporte pas de glucides à notre organisme, alors l’organisme va s’organiser, et les produire à partir des lipides et des protéines. C’est ce qui se passe lorsqu’on jeûne par exemple, ou avec le régime cétogène.

Alors quel est l’interêt de mettre des glucides dans les croquettes ?

Outre le fait que l’amidon est nécessaire pour former et tenir les croquettes, la présence de glucides dans les croquettes n’est pas une absurdité qui met en danger la vie du chat. En effet, en apportant les glucides dans la ration, on « épargne » les protéines et les lipides. Bon je vais les personnifier pour une meilleure compréhension, mais du coup, si on ajoute des glucides, alors les protéines et les lipides ne « perdront pas d’énergie » pour fabriquer le glucose. Et du coup elles pourront exercer pleinement leurs rôles dans l’organisme : le développement musculaire, cérébral, la santé de la peau, les hormones…

Le chat est un carnivore strict !

On a vite tendance à balancer à tue-tête que le chat est un carnivore strict et donc qu’il ne doit manger que de la viande…

Mais qu’est-ce que ça signifie un carnivore stricte ? Cela veut dire que le chat a obligatoirement besoin de proies pour couvrir une partie de ses besoins en nutriments essentiels (comme la taurine ou l’acide arachidonique par exemple). Pourquoi ? Car le carnivore strict n’est pas capable de synthétiser certains acides aminés essentiels à partir d’aliments d’origine végétale.

Ceci dit, ça ne veut pas dire que le chat ne peut pas manger d’aliments d’origine végétale. Ces aliments couvriront d’autres besoins (minéraux, vitamines, acides aminés, etc.).

Le chat dans la nature… et mes petites pensées…

Si on veut aller plus loin, on peut aussi arguer que le chat dans la nature ne joue pas avec un plumeau rose fluo, une balle en mousse, ou une licorne garnie de matatabi.

Alors si on veut être à ce point dans cette veine du chat dans la nature, ne vivons pas avec des chats… Laissons-les dans la nature. Ne les stérilisons pas, laissons la nature (aussi dure qu’elle puisse être) faire son travail de régulation. Arrêtons de vouloir sauver tous les chats errants, les chatons… De vouloir les faire adopter par de gentils humains. Arrêtons les sites de nourrissage, les soins…

Ça peut aller assez loin si on y pense…!

Mais voilà… Le chat dans la nature s’est invité dans nos intérieurs…

les chats se sont invités dans nos maisons...

Devons-nous le repousser, pour être au plus près de la Nature ? Ou bien pouvons-nous accepter l’idée de faire des compromis, pour leur santé, pour leur confort, pour notre vie ensemble si riches de mille façons ? Pouvons-nous accepter que certains progrès (médicaux, techniques, industriels…) puissent avoir des avantages ? Personnellement (mais ça n’est que mon avis) je crois que oui 🙂

***

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

C’est quoi les cendres et les sous-produits animaux ?
Quelles croquettes donner à mon chat ?
Comprendre la composition des aliments pour chat

Marion Ruffié

Comportementaliste spécialiste du chat, je suis aussi auteure de plusieurs livres et consultante pour les médias (presse et télévision). Fondatrice de absolumentchats.com j'adore partager mes conseils et astuces pour rendre la vie plus douce avec son félin, mieux le comprendre, et ainsi tisser une relation merveilleuse avec son chat !

Qu’est-ce qu’un comportementaliste pour chat ?

Les dangers d’une relation fusionnelle avec son chat

Pour partir de la bonne patte
Découvrez tous les secrets bien gardés des chats que je partage dans mon guide.