Tous ces facteurs de stress qui perturbent un chat

Nous allons aborder aujourd’hui tous ces facteurs de stress qui peuvent perturber votre petit chat. Dans un article précédent je vous avais déjà parlé de 5 autres points, mais en voici 5 autres encore ! Eh oui, beaucoup de choses nous semblent simples et sans importance dans le quotidien, alors que pour le chat c’est une tout autre affaire. Ses sens hyper développés le rendent plus sensible que nous sur bien des aspects.

5 facteurs de stress qui peuvent perturber votre chat

En étant attentif à ces points, et en supprimant ces facteurs de stress, votre chat sera bien mieux dans ses pattes ! Alors voyons tout de suite de quoi il s’agit !

Facteur de stress n°1 pour le chat : un environnement trop bruyant

Un environnement trop bruyant peut être très perturbant pour le chat. Cela peut être dû à de la musique trop forte, la télé, des enfants qui crient, etc. Eh oui, il ne faut pas oublier que votre chat a une ouïe hyper développée ! C’est le jour et la nuit entre eux et nous. Et tout comme nous aimons un peu de tranquillité, le chat a aussi besoin de moments de calme.

Cela ne veut pas dire que vous devez vous réfréner en permanence, mais juste d’être attentif.

Une pièce refuge pour le chat

Par exemple si vous faites des soirées, veillez à ce que votre chat ait un endroit pour se mettre au calme s’il le souhaite. Dans cette pièce il aura tout le nécessaire : litière, croquettes et eau, griffoir. Ainsi, s’il est craintif, il ne sera pas obligé de traverser la maison pour aller manger pu éliminer. Il pourra rester au calme.

un des facteurs de stress pour le chat c'est le bruit !

Les enfants et les chats

Il s’agit aussi de bien dire aux enfants de ne pas crier dans les oreilles du chat, de l’approcher tranquillement, en douceur. Parce que même si l’enfant crie de joie (et d’amour) le chat, lui, reçoit des bruits stridents qui sont une vraie agression… Pas idéal donc si vous souhaitez qu’ils deviennent les meilleurs amis du monde.

À ce propos je vous invite à découvrir mon livre « Mon p’tit cahier animaux de compagnie« , que j’ai justement écris pour vous aider à faire en sorte que votre enfant et votre animal deviennent les meilleurs amis du monde !

Facteur de stress n°2 pour le chat : des odeurs trop fortes

Un deuxième facteurs de stress, qui a trait encore aux sens aiguisés de votre chat, ce sont les odeurs qui sont trop fortes. Nos petits félins ont un odorat ultra développé, et l’univers des odeurs est d’une grande importance dans sa vie. Le hic c’est que tout ce qui sent trop fort peut rendre son environnement insécurisant. Pour s’apaiser certains chats vont alors marquer davantage (je vous invite à regarder ma vidéo sur le marquage). Par exemple ils vont griffer les meubles à fond, ou faire des pipis sur le canapé. D’autres chats stressés peuvent aussi en arriver à s’automutiler.

Concrètement donc, faites attention à l’encens ou encore les huiles essentielles, qu’il faut utiliser avec parcimonie. Le tout pour ne pas perturber leurs repères olfactifs. Eh oui car quand le chat marque il dépose des odeurs et phéromones, que nous, nous ne sentons pas, mais que lui il sent ! Et il a donc besoin de sentir ses odeurs pour se sentir bien.

Facteur de stress n°3 pour le chat : les portes fermées

Voilà une autre chose qui peut stresser votre chat… Les portes fermées ! J’ai d’ailleurs consacré un article et une vidéo sur ce sujet, juste ici.

Je crois qu’il n’y a pas un chat qui aime les portes fermées… Même si certains s’en accommodent, ce n’est pas l’idéal. Pourquoi ? Déjà parce qu’une porte fermée ça veut dire qu’il y a un espace de l’autre côté qu’il ne peut pas explorer. Autrement dit, au final c’est un espace de vie réduit. Et franchement c’est plus sympa pour le chat de pouvoir se balader partout, explorer, sans contraintes. Il s’ennuiera moins.

facteurs de stress pour le chat : porte fermée
un des facteurs de stress chez le chat : les portes fermées !

Et puis, derrière une porte fermée, qu’est-ce qu’il y a ? Eh oui, n’oublions pas que votre chat sent qu’il y a un ou des trucs de l’autre côté… Mais quoi ?! S’il ne peut pas se confronter à ce qu’il y a derrière, pour lui c’est un espace qui est potentiellement dangereux. C’est donc une source de stress. Alors que s’il peut explorer et marquer cet endroit, ça deviendra un espace familier, donc ok !

Facteur de stress n°4 pour le chat : l’ennui

L’hypo stimulation (l’inverse de l’hyper stimulation) est très néfaste pour un chat. Un chat qui ne peut pas jouer, tout simplement parce qu’il n’a pas de jouets, et/ou parce qu’il n’a pas le droit de grimper, qui n’a pas d’arbre à chat, qui ne peut pas regarder par la fenêtre, etc. sera malheureux.

Dormir est certes une des activités favorites du chat, mais un chat qui dort tout le temps n’est pas zen pour autant… Pour imager ça, on pourrait dire qu’il se laisse mourrir dans la résignation…

C’est pourquoi je vous encourage vivement à lui offrir un environnement riche, stimulant. Que votre chat puisse regarder dehors, grimper sur les meubles, explorer, jouer etc. C’est tellement important pour son bien-être !

J’ai fait plein d’articles et de vidéo pour vous donner des idées de jeu, pas chers !

Facteur de stress n°5 pour le chat : l'empêcher de faire ses griffes

C’est vrai que ce n’est pas cool quand le chat ruine le canapé… Mais !! Pour ne pas que ça se produise il faut lui offrir des griffoirs, adaptés à ses besoins. Ça veut dire quoi ? Que certains chats préfèrent griffer à l’horizontal, d’autres à la verticale. Certains préfèrent le sisal et d’autres le carton… Je vous en parle davantage dans mon articles dédiés, ici et ici !

Alors si votre chat fait ses griffes sur l’accoudoir du canapé, protégez l’accoudoir et mettez-lui un griffoir juste à côté. S’il s’en prend à l’accoudoir tout de même, décalez simplement votre chat sur le griffoir, autant de fois que nécessaire. Mais en tout cas ne l'empêchez pas de faire ses griffes, et ne le punissez pas non plus car ça ne fera qu’aggraver la situation. Faire ses griffes est un besoin instinctif.

Pour résumer, voici 5 facteurs de stress pour votre chat :

  • un environnement trop bruyant
  • trop d’odeurs fortes
  • les portes fermées
  • l’ennui
  • l'empêcher de faire ses griffes

Vous allez voir que plus vous enlèverez tous ces petits facteurs de stress, plus votre chat sera bien dans ses pattes et moins il y aura de chance qu’il ne développe de problème de comportement !

***

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :
La chambre du chat : une erreur à ne pas faire !
Est-ce que c’est vraiment utile un arbre à chat ?
Faut-il punir son chat ?
Comment couper les griffes de son chat ?

Marion Ruffié
Marion Ruffié
Comportementaliste spécialiste du chat, Marion est aussi auteure de plusieurs livres et consultante pour les médias (presse et télévision) Fondatrice de absolumentchats.com Marion adore partager ses conseils et astuces pour rendre la vie plus douce avec son félin, mieux le comprendre, et ainsi tisser une relation merveilleuse avec son chat !
Pour partir de la bonne patte
Découvrez tous les secrets bien gardés des chats que je partage dans mon guide.